Histoire

L'Association nationale des camionneurs artisans inc. (ANCAI) fut fondée en 1966. Depuis un demi-siècle, l’ANCAI poursuit sans relâche sa mission de défendre les intérêts des camionneurs artisans et des petites entreprises de camionnage.

Au milieu des années 1960, des camionneurs se regroupent localement pour faire reconnaitre leurs droits dans une industrie où le patronage politique est présent partout. En 1966, à la suite des recommandations du Rapport Lippé, ces associations régionales commencent à avoir de l’intérêt pour former une association provinciale forte. Le 18 février 1966, une trentaine de camionneurs se réunissent à Montréal pour l’assemblée de formation de l’Association nationale des camionneurs indépendants inc. Ces personnes proviennent des comtés de Joliette, de Saint-Jean, de Missisquoi, d’Iberville, de Laprairie et de Taillon. Quelques mois plus tard, le groupe de camionneurs artisans de la région de Charlevoix, dirigé par M. Alphonse Dufour de La Malbaie, viennent rejoindre le regroupement de la région montréalaise. L'arrivée de M. Alphonse Dufour a permis au mouvement de prendre une envergure provinciale. M. Dufour est reconnu comme le principal fondateur de l'ANCAI.

En 1965, le Comité d'étude de la cédule des justes salaires au sujet des taux de transports, communément appelé Commission Lippé, débute ses travaux. Le juge René Lippé émet alors 20 recommandations dans son rapport, incluant un encadrement accru dans le camionnage en vrac. De 1966 à 1973, l’ANCAI doit se battre pour que les recommandations du Rapport Lippé soient mises en place par le gouvernement. Finalement, en 1973, le gouvernement adopte le premier Règlement sur le camionnage en vrac et reconnait l'ANCAI comme organisme représentant tous les camionneurs artisans.

Tout au long de l'histoire de l'ANCAI, les membres ont dû se battre pour faire reconnaître leurs droits et obtenir des gains. Ils ont parfois dû recourir à des manifestations spectaculaires pour se faire entendre. Les plus mémorables furent celles de 1977 et de 1990 qui ont regroupé plus de 2 000 camions devant le Parlement de Québec, pendant plusieurs jours.

La menace de déréglementation totale du transport crée beaucoup de remous dans l'ANCAI au cours des années 1990. Le 1er janvier 2000, la nouvelle législation canadienne qui déréglemente le transport entre en vigueur. Le courtage étant de juridiction provinciale, le gouvernement du Québec apporte des modifications au Règlement sur le camionnage en vrac permettant de contrer les effets de la déréglementation fédérale.

Tous les efforts fournis par l'ANCAI depuis cinq décennies ont pour objectif premier de permettre aux camionneurs artisans de vivre décemment de leur travail et de recevoir un partage équitable de l'ouvrage. Au fil des ans, l'Association a toujours réussi à faire face aux difficultés et à protéger les acquis de ses membres. Depuis 50 ans, à chaque renouvellement de l’entente sur le camionnage en vrac, les membres de l'ANCAI font face à la menace de déréglementation totale. L'Association n'a jamais abandonné ses convictions et entend faire en sorte que le système actuel d'organismes de courtage à but non lucratif se poursuivre pour plusieurs années.

Depuis 1966, dix présidents se sont succédé à la présidence de l'Association. Ce sont MM. Oscar Tellier (1966-1967), Alphonse Dufour (1967-1974), Lionel Nadeau (1974-1976), Gérard Dubé (1976-1982), Florian Lavoie (1982-1983), Gilles Giguère (1983-1986), Jean-Yves Morin (1986-1988), Clément Bélanger (1988-1997 et 1998-2011), Jean-Pierre Garand (1997-1998) et Guy Laplante (2011-...).

En 2011, l'ANCAI fonde Le Regroupement des Transporteurs forestiers du Québec pour répondre aux besoins spécifiques des transporteurs de bois de grume. Auparavant, les transporteurs forestiers faisaient partie des organismes de courtage, au même titre que les transporteurs de gravier.

En 2016, l'ANCAI célèbre ses 50 ans d’existence. Les membres de l'Association sont plus unis que jamais pour faire face à la nouvelle menace de déréglementation du camionnage en vrac qui plane pour  2017.